L'Audace de Me Cohen ou le laxisme du juge face à un ténor

Publié le par Shylock

On m'a maintes fois parlé de Maître Simon Cohen. On me l'a décrit comme un  avocat hors pair. C'est,  m'a-t-on dit, le meilleur pénaliste du barreau de Toulouse. Ces affirmations ont aiguisé ma curiosité. Je mourais d'envie de voir cet homme plaider, tant on m'a fait son éloge.

Je me rendais souvent au Tribunal Correctionnel de Toulouse avec l'espoir de le trouver. Ce jour est enfin arrivé il y'a quelques mois.
Comme d'habitude, je me grille une cigarette devant l'Algeco qui servait d'entrée du Tribunal de Grande Instance en attendant la fin des travaux de rénovation du Palais de Justice. Entré dans le module préfabriqué je remarque que l'élévateur pour les personnes handicapées est H.S. Rien ne va dans ce tribunal... Vivement la fin des travaux. Je monte l'escalier métallique, puis vide mes poches pour passer le détecteur de métaux. Sensation bizarre... Tout le monde ici se ressemble. Il y'a comme un air de famille. Je jette un coup d'oeil au rôle (document affiché à l'entrée de la salle d'audience recensant  l'ensemble des dossiers qui seront  jugés pendant l'audience). Ma première impression est que l'hussier audiencier chargé d'afficher le rôle s'est trompé et a mis plusieurs copies des mêmes pages. Je relis le rôle plus attentivement et je m'aperçois que la quasi-totalité des dossiers concerne des membres d'une même famille (probablement des Turcs, à en croire leur nom), tous prévenus pour fraude fiscale. Je n'avais jamais assisté à des procès concernant ce genre de contentieux. Ca allait me changer des éternelles affaires de conduite en état d'ivresse et des accidents de la route.

J'entre dans la salle d'audience. Le Président interroge le prévenu. Un fait inédit s'est alors produit : l'avocat de la défense interrompt le juge. Ce dernier garde son calme et lui répond cordialement. Quoi ? D'habitude, pour moins que ça il se met à hurler. C'est là que j'entends le fameux "Maître Cohen" de la bouche du juge. Ah... C'était donc lui ! Et je n'étais pas au bout de mes surprises.

Après avoir fini d'interroger le prévenu, le juge donne la parole à l'avocate de la partie civile. Une trentenaire se lève. Elle avait eu le mauvais goût de porter une épitoge veuve (toute noire sans hermine, portée par les avocats parisiens en hommage à Malesherbes) en province. Elle était donc parisienne. Quelques minutes après, alors que l'avocate était en plein milieu de son argumentation, Me Cohen bondit de son siège et l'admoneste. Les yeux écarquillés, je le regarde et l'entends crier à sa malheureuse conseur, apparemment outrée, qu'elle n'était pas digne de son serment. Un regard vers le juge. Il est calme et affiche un sourire amusé. J'ai l'impression de rêver. Mais ce n'est pas tout. En effet, Me Cohen s'est alors adressé au juge et lui a déclaré qu'il ne pouvait pas supporter d'etendre de telles inepties, qu'il sortait de la salle et il a demandé qu'on vienne le chercher quand l'avocate aura fini. Cohen, furieux, sort de la salle, et je ne peux m'empêcher de le suivre. Je le vois ouvrir la porte de la passerelle réservées aux avocats et aux magistrats. Il fume en attendant qu'on l'appelle (il fume ? je n'en suis plus si sûr, mais en général c'est ce que les avocats ont de mieux à faire sur cette passerelle, cadeau béni, seul espace fumeur dans le TGI). Je me suis dit que c'était un bon comédien et qu'il finirait par retourner dans la salle. Mais rien de cela. Il est resté. Et devinez quoi ! Le juge a envoyé l'huissier audiencier pour le prier de revenir dans la salle juste au moment où l'avocate a fini.

De retrour dans la salle d'audience, Me Cohen écoute attentivement les réquisitions du procureur, mais il ne manque pas de lui couper la parole et de le contredire à plusieurs reprises. Et le procureur ne s'en est pas offusqué, ainsi que le juge. Tous les deux ont pris cela avec le sourire.

Vient alors le tour de Me Cohen qui plaide. Je ne me souviens plus des détails de l'affaire qui était très technique. A l'époque, je venais de commencer l'étude du droit pénal, et je ne connaissais rien au droit fiscal. Le fond de la plaidoirie de Simon Cohen a vite disparu de ma mémoire. Mais ce qui m'a marqué ce jour là, c'était son talent oratoire. Il maîtrisait tout, du pragmatisme à l'appel aux sentiments, de la gestuelle au volume et au ton de la voix...

Ce jour là, je ne pouvais pas m'attarder au tribunal. Je n'ai pas attendu la décision du juge et je n'ai pas non plus pu voir Cohen plaider ses autres dossiers. Mais j'en suis sorti extrêmement étonné par l'audace de ce ténor du barreau, et encore plus par la complaisance affichée du juge qui a pour habitude de traiter certains avocats comme du poisson pourri pour  le moindre petit écart de conduite. Etait-ce à cause de son ancienneté ? J'en doute, car j'ai déjà vu des avocats plus âgés que lui plaider et ils ne bénéficiaient pas de ce genre de traitements. J'attribue cela à sa renommée, à son charisme et à son aura. Mais encore aujourd'hui je n'arrive pas à comprendre comment les juges ont été si laxistes et permissifs...

Publié dans Droit & Justice

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paul-Emile Charlton 14/10/2016 21:05

"L'Audace de Me Cohen ou le laxisme du juge face à un ténor" ? Rien de tout cela, juste une histoire entre frères francs-macs. Demandez le à Daniel Massé .... Cohen à Toulouse, il est comme Lakdhar Messaoudène, il pourrait déféquer sur le bureau d'un juge, ils ne lui dirait rien.

Paul-Emile Charlton 14/10/2016 21:10

* diraient avec -ent- bien sûr .Pas d'amalgame tout de même ...le Lakdhar c' est pas parce qu'il est franc- mac, mais parce qu'ils ont peur qu'il balance tout.

nc 18/08/2013 19:49


Le Tenor est d'abord celui qui respecte la déontologie ... quitter la barre, et couper dans sa plaidoirie un confrère est inadmissible

ben 28/09/2010 12:04



bonjour à tous quant à moi j'ai un seul mot à dire à propos de Maitre Cohen il est exceptionnelle, je pense qu'il excelle dans son domaine et qu'il ne néglige pas ses clients, c'est un exemple
dans le métier d'avocat.



Daudi 04/12/2009 01:06


Et bien moi je répondrai simplement que Maître Cohen est un trés grand avocat qui fait tout simplement trés bien son travail de conseiller ! Et je pense que certains feraient mieux de prendre son
exemple plutôt que de courir après les honoraires !


Yannick Massé 31/01/2009 04:23

Vous n'avez encore rien vu, retournez donc voir Maître Cohen à l'œuvre dans une affaire pénale :

- Des experts parisiens qui sont évacué en pleurs après avoir été insultés par Maître Simon Cohen, des fausses preuves sorties du chapeau avec force et effets de manche hors de toutes les règles procédurales, des témoins subornés qui changent de version en pleine audience....

Comme je sais que peu de gens pourront croire à tout ceci, je les invite à découvrir le sort abominable de Daniel Massé, auquel Maître Simon Cohen a très largement contribué :

WWW.PRESUME-COUPABLE.COM
http://www.presume-coupable.com

Shylock 11/02/2009 22:29


Merci pour cette information